Visiteurs

www.cgt.fr
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
Nous sommes le 19 août 2017
Accès depuis le ...01/01/2010...
Aujourd'hui :
571
Total :
1918155
Il y a 2 utilisateurs en ligne
-
2 invités

Recherche

Calendrier

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31

Connexion

CR CTC du 6 décembre 2012


Ci-après les autres points abordés au cours de la séance.

 


1°) Bilan comptable de l’exercice 2012 – Projet de budget 2013

Ce point n’était pas inscrit à l’ordre du jour initial et n’a donné lieu qu’à une simple communication du Directeur Général.

L’exercice 2012 accusera un déficit d’environ 70 millions d’euros. Sachant que le ministère de l’agriculture aidera l’ONF à hauteur de 40 millions (ce qui a été salué par le Directeur Général comme un geste de grande générosité), le déficit réel tournera autour de 15 – 20 millions.

Le budget 2013 sera « compliqué à construire », selon les termes du Directeur. Il faut savoir que la trésorerie se dégrade d’environ 60 millions d’euros par an, ce qui, à terme, menace la survie de l’ONF. Le Directeur Général estime « qu’il convient de trouver rapidement des financements complémentaires, car l’Etat ne sera pas toujours là pour nous aider ».

Au cours de son intervention, la CGT-Forêt a regretté que le compte de résultats et que le projet de budget de l’Office ne figurent plus à l’ordre du jour du CTC. Elle a dénoncé l’attitude de l’Etat qui s’assimile à un « pyromane jouant au pompier ». En effet, l’ONF a dû, ces dernières années, prendre en charge l’équivalent de 15% de son chiffre d’affaires du fait d’un transfert de charges massif de la part de l’Etat ? De plus, le versement compensateur reste gelé. Pas étonnant dans ces conditions que l’Etablissement soit au bord du gouffre financier. En fait, tout se passe pour que celui-ci en vienne, un jour prochain, à faire appel à des investisseurs privés, bref au « marché », via la transformation de l’outil en entreprise, publique ou non.

Pour éviter cette alternative, le SNUPFEN-Solidaires revendique la transformation de l’ONF en Etablissement Public Administratif (EPA). Ce n’est pas la vision de la CGT-Forêt qui revendique au contraire la « nationalisation » de l’ONF afin de le dégager des contraintes du marché du bois et du lobby des industriels de la filière. Car on ne gère pas une forêt sur le court terme selon des impératifs marchands !

 

Vous êtes ici : Accueil CR CTC CR CTC du 6 décembre 2012