Visiteurs

www.cgt.fr
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
Nous sommes le 23 juin 2017
Accès depuis le ...01/01/2010...
Aujourd'hui :
1159
Total :
1867573
Il y a 1 utilisateur en ligne
-
1 invité

Recherche

Calendrier

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30

Connexion

CR CTC 17 novembre 2011

En 2016, l’ONF emploiera moins de 5700 personnels fonctionnaires et assimilés.

 
Dans leur présentation, le DG et le DRH ont soutenu qu’ils étaient là pour défendre l’ONF et ses personnels (sic !), que ce plan de suppression de postes s’imposait à nous et que le « challenge » à relever était de renforcer nos missions (resic !). Ils ont annoncé qu’il y aura un accompagnement des personnels pour que ça se passe le mieux possible (étant entendu que des postes non vacants pourraient aussi se trouver dans le viseur).
 
La CGT-Forêt a fait lecture de la déclaration suivante :
 
Il ne faut pas compter sur la CGT-Forêt pour ne serait-ce que coopérer un tant soit peu à un projet de suppressions d’emplois, surtout si rien ne le justifie. Car la purge qui est pressentie pour les cinq prochaines années n’aura comme effet que d’amoindrir les possibilités d’action de l’ONF et les missions de service public qu’il porte encore, ainsi que d’aggraver le mal-être qui ronge les personnels.
 
Le contrat d’objectifs que vous nous présentez comme ce qui pouvait arriver de mieux à l’Etablissement est selon nous illégitime du fait qu’il a été unanimement rejeté par l’ensemble des organisations syndicales représentatives des personnels de tous statuts. Alors, si la démocratie avait encore un sens, il devrait logiquement être abrogé séance tenante pour laisser place à une négociation générale sur l’avenir de l’Office.
 
C’est d’autant plus urgent que la mise en œuvre de ce contrat d’objectifs, qui commence par ce projet de répartition des effectifs à l’horizon 2016, va entraîner pour tous les personnels de la désespérance et une plus grande perte de confiance en l’avenir de l’ONF. Il va de plus contribuer à creuser le fossé qui existe actuellement entre l’encadrement supérieur et les autres catégories de personnels, encadrement intermédiaire compris, fossé qui est à la source d’un management de plus en plus subi et agressif.
 
Pour toutes ces raisons, mais également parce qu’elle veut encore croire en un avenir possible pour l’Etablissement Public en tant qu’outil mis au service d’une politique publique forestière ambitieuse et guidée par l’intérêt général, la CGT-Forêt refuse d’entrer dans ce jeu pervers qui consiste à choisir la meilleure manière de planifier un suicide collectif.
Vous êtes ici : Accueil CR CTC CR CTC 17 novembre 2011