Visiteurs

www.cgt.fr
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
Nous sommes le 29 juin 2017
Accès depuis le ...01/01/2010...
Aujourd'hui :
519
Total :
1875596
Il y a 2 utilisateurs en ligne
-
2 invités

Recherche

Calendrier

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30

Connexion

 
 
 

RENCONTRE LE NOUVEAU DRH ET

UNE DELEGATION DE LA CGT-FORET

 
En marge du CT Central, une délégation de la CGT-Forêt a rencontré Bruno Fichet, le nouveau DRH de l’ONF, à la demande de celui-ci. Il s’agissait de lui présenter les dossiers RH qui nous semblaient prioritaires. Les voici :
 

1°) Arrêter de supprimer des emplois à l’ONF

 
Cette exigence conditionne tout le reste car sinon, il sera difficile d’avancer sur d’autres dossiers et d’obtenir des accords.
 

2°) Réformer en profondeur l’organisation générale du travail et le management

 
La CGT-Forêt demande l’ouverture d’une négociation officielle sur ce thème. En effet, l’organisation et le management actuels isolent, spécialisent et cloisonnent les personnels comme les services.
 
Selon nous, un « bon » management est un management qui s’adresserait à des collectifs de travail, non à des individus, qui octroierait un droit de refus à tous les chefs de service (DT, DA, RUT, …) amenés à considérer les objectifs qu’on leur assigne irréalisables ou contraires à l’éthique du métier, et qui s’abstiendrait de sanctions financières.
 

3°) Avancer sur l’égalité professionnelle femmes-hommes

 
En effet, il est avéré que les personnels féminins sont victimes de discriminations en terme de déroulement de carrières, les temps partiels étant doublement pénalisés.
 
En outre, il conviendrait que la Direction Générale montre sa réelle volonté de lutter contre toutes les formes de harcèlement qui touchent davantage de femmes que d’hommes.
 

4°) Revenir aux fondamentaux du statut de la Fonction Publique de l’Etat

 
- Empêcher les DT et les DA de se conduire en « patrons de petites entreprises » lorsqu’ils décident unilatéralement du déroulement des carrières et de la mobilité des personnels, avec la bénédiction de la DRH, ce au mépris des instances statutaires qui sont là pour ça. Il s’agit donc de reconsidérer les CAP comme de véritables arbitres impartiaux, jugeant à partir de critères objectifs et connus de tous.
- Respecter le principe de la séparation du grade et de l’emploi. Il convient pour cela d’abolir définitivement le classement des postes, sachant que tout titulaire d’un grade donné a vocation à occuper tous les postes afférents à ce grade, d’arrêter de mettre à toutes les sauces le « métier », le « mérite », les « compétences » en lieu et place de la « fonction » et de la « qualification », déterminées par l’appartenance à un corps et à un grade.
- Recruter de véritables fonctionnaires sur tous les postes organisés, ouvrir pour cela tous les concours nécessaires et marginaliser à l’extrème l’emploi de contractuels, surtout de droit privé.
 

5°) Respecter le droit syndical

 
A traduire dans les organigrammes, les fiches de postes et les entretiens annuels car l’exercice du droit syndical doit être considéré comme du temps de travail normal. Il convient également de punir comme il se doit les discriminations d’ordre syndical.
Vous êtes ici : Accueil CR CTC CR CTC 17 novembre 2011