Visiteurs

www.cgt.fr
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
Nous sommes le 23 juin 2017
Accès depuis le ...01/01/2010...
Aujourd'hui :
1159
Total :
1867573
Il y a 1 utilisateur en ligne
-
1 invité

Recherche

Calendrier

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30

Connexion

CR CTPC du 7 juillet 2011

 

3 – Ratios promus-promouvables

Il s'agissait de fixer, corps par corps et grade par grade, le taux de personnels qui seront promus en 2012 au grade supérieur parmi l'ensemble des promouvables (celles et ceux qui remplissent les conditions statutaires pour être promus).

La CGT-Forêt refuse depuis toujours de participer à ces discussions de marchands de tapis qui, même si elles permettent de relever un tant soit peu les taux ridiculement bas proposés par la Direction (donc de permettre in fine à quelques collègues supplémentaires de bénéficier d'une promotion de grade), cloisonnent de toute façon une grande majorité de personnels qui restent bloqués dans leur grade actuel alors qu'ils ont statutairement droit à une telle promotion.

Ci-après l'expression de la CGT-Forêt à ce sujet :

La CGT-FORET rappelle qu'elle rejette le principe des ratios promus-promouvables qui n'est qu'une façon parmi d'autres de contingenter les promotions de grade. Selon nous, en effet, « tout agent qui s'implique normalement dans son travail doit pouvoir dérouler toute sa carrière sur l'ensemble de son corps d'appartenance ». C'est donc en vertu de ce principe que nous revendiquons l'établissement, pour chaque corps, d'un tableau d'avancement pour l'accession au grade supérieur qui prenne en compte tous les promouvables sur la base de critères transparents axés sur l'âge et l'ancienneté, ce sans mobilité imposée.

De par leur caractère subjectif, renforcé par des tableaux d'avancement établis « à la tête du client », les ratios accentuent le sentiment d'injustice fortement présent chez nombre de collègues laissés plus ou moins délibérément en rade concernant leur déroulement de carrière, sentiment pouvant amener de la désespérance.

Nous constatons simplement que depuis qu'ils ont été institués, les ratios proposés subissent, dans la majorité des cas, une baisse plus ou moins linéaire au cours des années. Preuve qu'ils ne correspondent à aucune réalité objective hormis strictement financière...

Vous êtes ici : Accueil CR CTC CR CTPC du 7 juillet 2011